Histoire
  1. Homepage
  2. A propos de nous
  3. Histoire Histoire

Histoire

Maltha a été fondée à Schiedam en 1921 par Johan Bernard Maltha. Il transportait des bouteilles en provenance et vers les distilleries de genièvre. Il revendait les éclats et tessons aux verreries locales.

En 1956, il met en service une installation de rinçage qui permet à Maltha d'acheter du calcin à des tiers et de le transformer en matières premières utilisables par l'industrie de l'emballage. En 1971, la collecte du verre usagé auprès des consommateurs privés a commencé. Le Milieuclub de Zeist et les Rotterdamse Rooie Vrouwen ont été les initiateurs de cette action. Les actions menées à Zeist et à Rotterdam se sont révélées fructueuses et, avec le soutien du ministère de la santé publique et de l'environnement, des initiatives à plus grande échelle ont été lancées dans le Brabant-Septentrional.

Le 17 mai 1978, la première bulle à verre est installée. Tout ça a conduit à l'ouverture de l'usine de recyclage du verre la plus moderne du monde en 1993 : Maltha Dintelmond. Les matières céramiques, provenant par exemple de jarres de genièvre, sont détectées à l'aide d'une règle laser et expulsées du mélange d'éclats à l'aide d'un jet d'air comprimé. La capacité de l'usine est alors de 330 kilotonnes par an. Un deuxième site est ouvert à Emmen.

En 1999, la branche transport de Maltha a été transférée à Van Gansewinkel et en 2000, Maltha a cessé d'exister en tant qu'entreprise familiale. Les parts sont revenues pour 67 % à Van Gansewinkel et 33 % pour BSN Glasspack, qui a été rachetée par le groupe américain Owens-Illinois en 2004. Van Gansewinkel est devenue quant à elle Renewi en 2017.

En 2001, la première usine de recyclage de verre plat au monde est ouverte à Kaulille. La capacité est de 180 kilotonnes par an. En 2003, l'entreprise portugaise Vidrociclo est entièrement rachetée et en 2006, c'est au tour de l'entreprise française IPAQ. En 2008, l'entreprise de recyclage du verre plat a déménagé de Kaulille à Lommel et sa capacité est passée à 200 kilotonnes par an. En 2008, Maltha a également racheté la société hongroise Human-Szervic.